Le cimetière

16420805832_59ae1974c1_o

L’aménagement du cimetière se poursuit

La commission municipale chargée du suivi du cimetière a entrepris son travail d’état des lieux de la première moitié du cimetière avec respect et discernement fin 2012.

Situé autour de l’église, notre cimetière dispose de peu de place. Dans les parties les plus anciennes, certaines tombes ne semblaient plus ni visitées ni entretenues. La Municipalité a donc entrepris une procédure de reprise à la fois pour libérer des emplacements et pour la sécurité , car certains monuments fragiles peuvent s’avérer dangereux : le coup de vent de la nuit de Noël 2013 nous rappelle que, lorsqu’ils sont hauts, les monuments peuvent faire des dégâts importants en tombant.

Après avoir recensé les concessions perpétuelles à l’abandon, la commission a affiché un avis au cimetière et à la mairie afin de lancer la procédure et retrouver les descendants. Toute concession en état d’abandon peut être reprise par la commune à la fois si son acquisition ou son renouvellement remonte à plus de 30 ans et si la dernière inhumation date de plus de 10 ans.

Le 22 novembre 2012, la commission s’est rendue sur les lieux. Un procès-verbal a été dressé pour chaque concession à l’abandon qui s’est vue signalée par un petit panneau disposé devant la tombe.

Le procès-verbal a ensuite été affiché au cimetière et à la mairie.

La fin de la procédure de reprise s’est achevée, pour cette première partie, le 22 novembre 2015 Dès lors, la municipalité pourra reprendre possession des emplacements. Pour ce faire, un ossuaire sera créé au printemps 2016 dans l’enceinte du cimetière, où les restes des défunts concernés seront déposés . C’ est une entreprise de pompes funèbres locale qui se chargera de ces travaux délicats. Une plaque murale gravée de leurs noms gardera le souvenir de ces disparus.

Fin 2014, la commission avait poursuivi son état des lieux sur la seconde moitié du cimetière. Une procédure de reprise sera entreprise prochainement pour cette nouvelle série de tombes.

La commission avait également fait le point sur les concessions arrivant à expiration et qui font l’objet d’une procédure différente. Les familles en ont été avisées.